Votre certificat de non gage gratuitement en moins de 5 minutes !

Votre certificat de non gage GRATUIT

Le certificat de non-gage, parfois appelé certificat de statut administratif, est une documentation largement reconnue, particulièrement dans le contexte de la vente de véhicules d’occasion tels que voitures, motocyclettes, scooters et caravanes. Il est impératif de fournir ce document à l’acheteur lors de la cession d’un tel véhicule. Si vous vous demandez comment obtenir gratuitement un certificat de situation administrative, poursuivez la lecture de cet article pour découvrir toutes les informations nécessaires.

Qu’est-ce qu’un certificat de non gage ?

Le certificat de non-gage constitue un dossier exhaustif permettant de retracer l’historique d’un véhicule à moteur et d’évaluer son statut en matière d’immatriculation française. Toutes les démarches administratives, bancaires et juridiques liées à un véhicule sont méticuleusement consignées dans ce document, offrant ainsi une vue complète de son parcours. L’utilisation d’un certificat de non-gage se révèle cruciale pour déterminer si le véhicule est sujet à un gage ou s’il est cédé sans entraves légales. Ces informations revêtent une importance particulière pour les nouveaux propriétaires de véhicules d’occasion, et il incombe aux anciens propriétaires de soumettre ce document lors du transfert de propriété.

Qu’entend-on par véhicule gagé ?

Le terme « véhicule gagé » fait référence à une situation où un véhicule est utilisé comme garantie dans le cadre d’un prêt ou d’un crédit auto. En d’autres termes, le propriétaire du véhicule a consenti à utiliser celui-ci comme garantie auprès d’une institution financière en échange d’un prêt ou d’un crédit. Cette garantie, également appelée gage, est une mesure de sécurité pour le prêteur, assurant qu’en cas de non-remboursement du prêt, le véhicule peut être saisi et vendu pour récupérer les fonds dus.

Lorsqu’un véhicule est gagé, cela signifie que des droits financiers sont liés à ce bien, et le propriétaire doit respecter les termes du contrat financier sous-jacent. Le gage est généralement inscrit dans le fichier des gages, un registre géré par les autorités compétentes, ce qui rend cette information accessible lors de certaines démarches administratives, notamment lors de la vente du véhicule.

Il est important de noter que la présence d’un gage sur un véhicule peut avoir des implications lors de la vente, car le nouveau propriétaire devra prendre en compte cette charge financière éventuelle. Avant d’acheter un véhicule d’occasion, il est donc recommandé de vérifier la situation administrative du véhicule en obtenant un certificat de non-gage pour s’assurer qu’aucun gage n’est en cours.

Étude de cas : Situation bloquée suite à l’achat d’une voiture d’occasion

Une personne, suite à l’achat d’une voiture d’occasion fin octobre 2020, rencontre des problèmes pour obtenir le renouvellement de la carte grise. Voici les détails de la situation :

Contexte :

  • Achat d’une voiture d’occasion à remettre en état en octobre 2020.
  • Paiement effectué par le mari de la personne.
  • Le vendeur, collègue de travail, devait fournir le certificat de non gage rapidement.

Développement de la situation :

  • La confiance initiale envers le vendeur, renforcée par la proximité, a conduit à une certaine négligence dans le suivi administratif.
  • La situation s’est compliquée avec le confinement, le couvre-feu, et des problèmes familiaux empêchant les relances fréquentes.
  • Le vendeur, déménagé entre-temps, prétend être dans l’impossibilité d’obtenir le certificat de non gage numériquement.
  • La demande du certificat de non gage en janvier 2021 a révélé une opposition au transfert de certificat d’immatriculation en date du 12/10/2019.

Découverte des amendes et actions du vendeur :

  • Le vendeur, surpris, ne semble pas être au courant de l’opposition.
  • Des démarches auprès de la préfecture révèlent des amendes impayées de 6 000 euros.
  • Le vendeur a pris rendez-vous au centre des impôts et a décidé de porter l’affaire en justice plutôt que de payer les amendes.

Impact sur l’acheteur :

  • La voiture, sur laquelle des travaux de réparation de 2 500 euros ont été effectués par le mari, est immobilisée depuis huit mois.
  • L’acheteur se retrouve dans une impasse, sans savoir quand la situation sera débloquée et si la voiture pourra être utilisée.

Quelles solutions ?

  1. Tenter une conciliation à l’amiable avec le vendeur pour résoudre le litige et débloquer la situation.
  2. Obtenir l’avis d’un professionnel du droit pour évaluer les options légales et les recours possibles.
  3. Envisager l’intervention de médiateurs pour faciliter la communication et trouver une solution entre les parties.
  4. Continuer à suivre les démarches administratives nécessaires pour lever l’opposition au transfert de certificat d’immatriculation.
  5. Explorer la possibilité d’annuler la vente en raison de la non-conformité de la transaction, sous réserve de l’avis d’un professionnel du droit.

Cette étude de cas souligne la complexité de la situation si vous n’exigez pas le certificat de non gage lors de l’achat d’un véhicule d’occasion.

Quelles sont les informations contenues dans un certificat de non gage gratuit ?

En effet, le contenu du certificat de non-gage éclaire sur deux situations distinctes : le gage et l’opposition (OTCI).

Dans le cas d’un gage, cela signifie qu’un crédit auto, où le véhicule sert de garantie, est encore en cours. Malgré cela, le changement de titulaire demeure possible. Toutefois, en cas de non-remboursement, le véhicule peut être saisi.

Lorsqu’une opposition (OTCI) est présente, cela indique que le changement de titulaire sur la carte grise est bloqué. La régularisation de la situation administrative est requise pour procéder à la mutation du titre. Divers motifs d’opposition, allant des amendes impayées aux véhicules volés ou gravement endommagés, peuvent entraver ce processus.

Au-delà des données habituelles telles que le numéro d’immatriculation, le numéro de VIN et la marque du véhicule, le certificat de non-gage au format PDF détaille la situation administrative du véhicule de manière approfondie. Il mentionne des éléments tels que l’opposition au transfert du certificat d’immatriculation, l’opposition pour véhicule endommagé, la déclaration de saisie, le gage, la suspension d’immatriculation, l’annulation d’immatriculation, le vol de véhicule, le vol du certificat d’immatriculation, et la perte du certificat d’immatriculation.

Comment obtenir un certificat de non gage en ligne gratuit ?

Pour obtenir un certificat de non-gage en ligne et gratuit, suivez attentivement ces étapes ci-dessous. Vous pouvez également obtenir un certificat de non-gage au format PDF par le biais d’un prestataire privé autorisé par le ministère de l’Intérieur.

Étape 1 : Accéder à la page du ministère de l’intérieur

La première étape consiste à ouvrir la page dédiée du ministère de l’Intérieur pour la délivrance du certificat de non-gage. C’est la méthode la plus simple et économique, ne nécessitant aucun identifiant, et vous recevrez immédiatement le certificat de non-gage au format PDF. Bien que l’ANTS et d’autres sites de professionnels de l’automobile offrent également cette possibilité, certaines peuvent être payantes.

Étape 2 : Fournir les informations requises

Pour obtenir le certificat de non-gage, vous devrez fournir les informations suivantes :

  • Numéro de plaque d’immatriculation du véhicule
  • Date d’émission de la carte grise
  • Date de première mise en circulation
  • Nom et prénom du titulaire de la carte grise (ou raison sociale pour les personnes morales)

Cela prend généralement seulement 2 minutes, mais quelques subtilités peuvent entraîner des difficultés.

Étape 3 : Télécharger et imprimer le certificat

Une fois les informations validées, le certificat de non-gage est généré instantanément sous forme d’un fichier PDF. Vous pouvez le télécharger dans votre navigateur ou le recevoir par e-mail dans certains cas. Il ne vous reste plus qu’à l’imprimer, et voilà, vous avez obtenu votre certificat de situation administrative.

Normalement, seul le titulaire de la carte grise peut obtenir le certificat, mais rien n’empêche un futur acheteur d’utiliser ces informations pour vérifier la situation administrative du véhicule, notamment le jour de la transaction pour une vérification de dernière minute.

Que faire en cas de difficultés à obtenir un certificat de non-gage gratuit ?

Si vous éprouvez des difficultés à obtenir votre certificat de non-gage gratuit, plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation. Souvent, cela résulte d’une erreur de saisie, et il est essentiel de vérifier les points suivants pour résoudre le problème :

Vérification des informations saisies

Assurez-vous que les informations sont correctement saisies :

  • Le numéro d’immatriculation doit être inscrit exactement tel qu’il apparaît sur la carte grise, en respectant les espaces et les tirets.
  • Utilisez les bonnes dates, en repérant le champ B1 de la carte grise pour le premier champ et le repère I pour le second.
  • Si la carte grise est au nom de deux personnes, essayez uniquement avec le premier nom.

Cas des véhicules anciens

Si malgré la précision des données, l’obtention du certificat de non-gage reste infructueuse, cela peut être dû au fait que votre véhicule, notamment s’il est ancien, n’est pas informatisé. C’est souvent le cas pour les cartes grises FNI, caractérisées par un numéro d’immatriculation se terminant par deux chiffres.

Procédure pour les cartes grises FNI

Si votre véhicule est ancien et non informatisé, notamment avec une carte grise FNI, vous devrez demander la reprise de l’état antérieur du véhicule. Cette démarche s’effectue via le site de l’ANTS en enregistrant un dossier de type « Faire une autre demande ». Une fois cette reprise réalisée, vous pourrez alors obtenir votre certificat de non-gage au format PDF. Il est important de noter que l’échec de la demande gratuite ne peut être contourné en utilisant un service payant, car cela persiste avec toutes les méthodes d’obtention.

FAQ

Est-il nécessaire de remettre un certificat de non-gage lors de la cession d’un véhicule immatriculé ?

Effectivement, tout vendeur d’un véhicule immatriculé est dans l’obligation de le fournir à l’acheteur. De surcroît, il est crucial que ce document ne soit pas généré plus de 15 jours avant la signature du certificat de cession. Cette exigence vise à garantir la fraîcheur des informations. L’idéal serait que le certificat soit édité la veille ou le jour de la transaction. L’acheteur a la possibilité de l’obtenir lui-même s’il est en possession de la carte grise, ou d’une copie de celle-ci. Alternativement, il peut simplement demander au vendeur d’effectuer la demande. Cette obligation s’applique à l’ensemble des véhicules immatriculés en France, que ce soit une voiture, une remorque, un scooter, un camion, une caravane, un quad, et ainsi de suite.

Quel est l’objectif du certificat de non-gage dans le cadre de la vente d’un véhicule d’occasion ?

Il convient de souligner que ce document n’est pas requis pour effectuer le changement de nom sur le certificat d’immatriculation. Son unique but est d’informer l’acheteur sur la situation administrative du véhicule qu’il envisage d’acquérir. En cas d’opposition (OTCI), l’acheteur se verra empêché d’effectuer le changement de titulaire. Il est cependant important de noter que la présence d’une OTCI ne constitue pas un obstacle à l’enregistrement de la cession.

Quelles démarches entreprendre lors de l’achat d’un véhicule à l’étranger ?

Le certificat de non-gage ne concerne que les véhicules avec des plaques françaises définitives. Dans le cas d’un véhicule importé, la présence ou l’absence de ce document dépend du cas spécifique. Si le certificat n’est pas disponible, cela signifie que les charges éventuelles liées au véhicule ne l’accompagnent pas, mais demeurent attachées à la personne. Cette situation est notamment observée en Belgique. Dans d’autres pays, une partie de la carte grise peut jouer le rôle de certificat de non-gage, à l’instar de l’Allemagne.

Quels sont les risques associés à l’immatriculation d’un véhicule gagé à votre nom ?

Bien que le gage d’une voiture n’entraîne pas automatiquement une opposition au transfert du certificat d’immatriculation, prendre la carte grise d’une voiture gagée à votre nom vous expose à une responsabilité légale vis-à-vis du gage. En cas de non-remboursement de la dette associée, la banque peut légalement saisir le véhicule.

Satisfait ou remboursé

stars-5

Antoine, 25 ans, Automobiliste à Marseille : « Service exceptionnel ! J’ai reçu mon certificat de non-gage rapidement et sans tracas. Le site est très facile à naviguer et l’assistance client est toujours disponible pour aider. Je suis extrêmement satisfait de l’efficacité et de la rapidité de ce service. Hautement recommandé pour tous ceux qui cherchent à obtenir un certificat de non-gage en ligne. »

stars-5

Sandrine, 38 ans, éducatrice : « Expérience très positive avec ce site ! Le processus pour obtenir mon certificat de non-gage était simple et direct. J’ai été agréablement surpris par la rapidité de la réponse et la clarté des informations fournies. C’est rassurant de savoir qu’il existe un service aussi fiable et convivial pour des démarches administratives souvent compliquées« 

stars-5

Yohan, 43 ans, comptable : « Je recommande vivement ce site pour obtenir un certificat de non-gage. Le processus en ligne est intuitif et sécurisé, ce qui m’a permis de compléter ma demande en quelques minutes. L’équipe de support est également très compétente et réactive, ce qui a rendu mon expérience encore plus agréable. Un service de qualité supérieure à la hauteur de mes attentes !« 

non gage gratuit

clients heureux

années d'expérience

cafés par jour

Contactez-nous